Saint-Viaud

Les Lycéens d'Eu honorent le vitalien Joseph PIESSEAU

Les Lycéens d'Eu honorent le vitalien Joseph PIESSEAU

A Eu en Normandie, des jeunes Lycéens ont honoré la mémoire de Joseph Piesseau mort la veille de Noël 1914 de la fièvre Typhoïde à l'hôpital d'Eu. Merci à EU x !

 

Ce matin, dimanche 11 novembre, les Lycéens du Lycée d'Anguier de la Ville d'Eu (Seine Maritime) ont honoré la mémore du vitalien Joseph PIESSEAU décédé le 24 décembre 1914 à l'hôpital de cette commune.

Les professeurs du Lycée (Mme GUEZOULI, et Messieurs LLOPEZ et RIBAULT) expliquent la démarche : 

"Dans le cadre des célébrations du centenaire, qui ont donné lieu à une exposition sur la fin de la guerre dans le canton d'Eu, les élèves de la classe de 1ère ES de la promotion 2017-2018 ont fait un travail sur le carré militaire de la ville d'Eu en EMC (Enseignement Moral et Civique). Dans un premier temps, une sortie a été organisée au cimetière : chaque élève a répertorié une partie des tombes du carré militaire, qui regroupe des tombes françaises et belges, une tombe anglaise et une tombe marocaine. Au mois d'avril 2018, les élèves ont envoyé un e-mail à chaque commune d'origine des soldats français pour leur expliquer qu'ils travaillaient sur un projet de commémoration du centenaire ; ils ont précisé à chaque fois le nom, le prénom, la date de naissance et de mort du soldat originaire de leur commune ; enfin, ils ont proposé aux communes de s'associer aux célébrations, par exemple en envoyant une gerbe de fleurs.
Sur les 40 communes françaises contactées, une dizaine a répondu pour saluer notre initiative et quelques unes ont tâché de nous envoyer des renseignements supplémentaires sur le soldat qui les concernaient. Seules trois ont souhaité s'associer financièrement. La première commune à s'être manifestée est celle de Decazeville (Occitanie) ; c'est l'une des trois communes à avoir envoyé une gerbe. Les deux autres sont celles de Marquion (Nord-Pas de Calais) et Saint-Viaud. La commune de Marquion nous a par ailleurs signalé qu'un membre de la famille de leur soldat était désireuse de venir en personne pour déposer la gerbe, ce que nous avons accepté avec joie. La chose aurait également été possible avec une famille de Saint-Viaud, mais malheureusement, la distance et les délais ont empêché le déplacement. Nous remercions en tout cas très chaleureusement le maire et la commune de Saint-Viaud, ainsi que les autres communes qui se sont associées à nous pour commémorer ce centenaire."

  

       

Publication
11/11/2018 à 21h38
Mis à jour à 22h06

Rédacteur
Roch Cheraud

Articles récents

Ajouter un commentaire


Test anti-robots 

Combien y a-t-il de "h" dans le mot "phacochère" ?